The board

by

Le Board, ou tableau, c’est un outil merveilleux pour un scénariste.

Prenez un tableau blanc, noir, en liège, un morceau de mur, ce que vous voulez, et achetez vous soit des post-its, soit des fiches cartonnées, rien de trop grand, en couleur ou non, et une série de feutres colorés.
Tracez quatre lignes horizontales assez hautes pour pouvoir y mettre vos fiches, une pour l’acte 1, une pour la première moitié de l’acte 2, l’autre pour la deuxième moitié de l’acte 2 et la dernière pour l’acte 3.
Sur les fiches, mettez des idées de scènes, des moments forts de votre scénario (comme les noeuds dramatiques de fin d’acte, par exemple). Rangez les fiches sur le tableau, dans l’ordre dans lequel les scènes vont apparaître dans le film. Continuez jusqu’à ce que vous ayez une quarantaine de fiches punaisées, aimantées, patafixées, selon ce que vous préférez, sur votre tableau. Là, vous devriez avoir une bonne vue d’ensemble de votre histoire et pouvoir vous lancer dans l’écriture sans avoir peur des blancs, ou en tous cas, en ayant à l’avance conscience des points faibles de votre histoire.

Petit plus, en bas des fiches, notez l’évolution émotionnelle de la scène (+/-) ou (-/+), selon que le protagoniste commence dans un état positif et termine dans un état négatif ou l’inverse. Indiquez aussi la source ou la nature du conflit dans la scène. N’oubliez pas que le conflit, c’est le coeur d’un récit. On ne veut pas vraiment entendre des histoires où il ne se passe rien, où les personnages stagnent, où ils n’ont aucun défi à relever. Dynamiser le conflit de vos scènes vous permettra d’éviter l’ennui et si vous ne trouvez vraiment pas de source de conflit, peut-être qu’il serait mieux de supprimer la scène en question.

Je vous assure que ça rassure, ça fait une colonne vertébrale à l’histoire, à laquelle on peut se référer en cas de blocage.

Et si vous vous déplacez beaucoup, pourquoi ne pas investir dans un carton à dessin ou une grande chemise en carton que vous pourrez plier et emporter avec vous?

Advertisements

Une Réponse to “The board”

  1. Totémisme « Dramaturgie et scénario Says:

    […] de l’apprentissage du scénario « That’s what I’m talking about! The board […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :