Le premier jet

by

Je prépare quelque chose sur le premier jet. En attendant, méditez là-dessus:

« Your inner editor is a nitpicky jerk who foolishly believes that it is possible to write a brilliant first draft if you write it slowly enough. It isn’t. Every book you’ve ever loved started out as a beautifully flawed first draft.  »

Votre éditeur intérieur est un imbécile pointilleux qui croit naïvement qu’il est possible d’écrire un brillant premier jet si vous l’écrivez assez lentement. Ça ne l’est pas. Tous les livres que vous avez aimé ont commencé sous forme de premiers jets magnifiquement imparfaits.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :