Social engineering

by

L’ingénierie sociale devrait être au menu des compétences de l’auteur de fiction. Comprendre les rouages de l’esprit (social) humain, maîtriser les réactions de ses personnages et de son auditoire, être expert en relations sociales, savoir reconnaître ses propres conditionnements sociaux, identifier l’origine de nos idées et de nos obsessions, voilà l’essentiel de notre travail. L’écriture (la matière) n’est qu’un outil secondaire. Pour être un bon auteur de fiction, il ne faut rien laisser au hasard des réactions des personnages, des événements qui surviennent dans nos histoires.
Écrire au fil de la plume et de l’inspiration c’est bon pour les premiers jets, pour la recherche d’idées, mais le vrai travail, celui que l’on montre, que l’on sort de l’atelier, doit être fait en conscience, le moindre rouage est réfléchi, le plus petit détail est signifiant. C’est long et fastidieux mais c’est notre devoir professionnel et trop d’auteurs l’oublient, trop d’écrivants pensent qu’il suffit d’aligner des mots dans un semblant de structure dramatique pour faire une histoire. Ça marche de temps en temps mais la plupart du temps, reconnaissons-le, c’est mauvais. Aucun professionnel digne de ce nom, dans quelque corps de métier que ce soit, ne laisse sa réussite au hasard, pourquoi en serait-il différemment de l’écrivain ?

Il faut lire, lire, lire, plus que de la fiction, plus que des manuels de dramaturgie, des manuels de psychologie, s’intéresser à la PNL, aux techniques du marketting, de la communication, à l’analyse transactionnelle, à tout ce qui touche au fonctionnement de l’humain. Pourquoi? Parce que ce que nous modelons, ce sont des personnages, des relations humaines et que si l’on n’y comprend rien, on ne peut pas les écrire. Or, il ne suffit pas, pour y comprendre quelque chose, de se regarder le nombril et raconter comment s’est passée notre dernière histoire amoureuse, de la rencontre à la rupture, ou comment nos parents nous ont dressés quand nous étions gamins, ou comment c’était horrible pour nous, au collège, quand tout le monde se moquait de nous. Il faut bien au contraire oublier nos expériences personnelles – qui n’ont rien à faire dans notre travail – et nous intéresser à ceux qui ont théorisé sur le général, sur l’universel des relations à soi et aux autres. Lire des manuels d’anthropologie pour cerner les différences, et surtout les similitudes entre les cultures ; s’intéresser à l’éthologie pour voir ce qui relève en propre de l’humain et ce qui appartient en commun à tout le règne animal ; il faut aussi regarder du côté des sciences occultes que sont l’astrologie, les mancies, les religions, parce qu’en termes de théorisation sur le caractère, ces « para-psychologies » sont autant porteuses d’enseignement que les « sciences » officielles.
Il faut aussi se pencher sur l’histoire des civilisations et des cultures, pour voir ce qui a évolué et ce qui est resté à l’identique (voyez Mad Men pour vous convaincre de l’utilité de ce travail-là).

C’est un gros travail mais ce sont nos graphiques de productivité, nos business plans, nos statistiques, nos langages de programmation, notre géométrie à nous et c’est autrement plus exaltant que des chiffres et des données impersonnelles. Et si vous n’êtes pas de cet avis, peut-être que vous devriez repenser votre orientation professionnelle.

(pour ceux qui veulent un point de départ amusant sur toutes ces questions, faites un tour sur http://www.frenchtouchseduction.com et essayez de retenir votre cynisme, vous pourriez être surpris par la pertinence d’un certain nombre de discussions)

Advertisements

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :