Écrire une scène

by

Pour en finir avec tous ces posts qui partent dans tous les sens et revenir à l’essence de ce blog, je vais vous parler d’écriture de scène. Sans doute un peu parce qu’il y a un article sur la question dans le dernier Creative Screenwriting et parce que c’est l’unité dramatique la plus petite avec laquelle nous ayons à traiter.

Dans son article, Karl Iglesias distingue entre les scènes dramatiques, les scènes d’exposition et les scènes de spectacle. Je ne m’attarde pas sur ces distinctions, ce qui m’intéresse ici, comme lui, ce sont les scènes dramatiques.
Une scène c’est une mini-histoire. Si j’étais moins paresseux, si j’avais plus de temps, je prendrais pour chacune des scènes que j’écris le temps de la construire comme le reste de mon histoire, en posant un enjeu, une question dramatique, un protagoniste et un antagoniste (pas forcément les mêmes dans la scènes que dans le film) avec chacun un objectif qui est en conflit avec celui de l’autre et une progression dramatique avec climax et tout le tintouin.

Mais surtout, le plus important, c’est la transition émotionnelle, commencer une scène sur un registre et la terminer dans un autre, via la progression dramatique, via le conflit. Passer de la joie à la tristesse, de la colère à la joie, ce que vous voulez tant qu’il y a une évolution.
Une histoire, c’est avant tout un générateur d’émotions, et plus vous trimballerez le spectateur d’une émotion à une autre, plus il sera content. Le meilleur moyen, pour y arriver, tout en gardant en tête l’importance d’être vraisemblable par rapport aux personnages qu’on a mis en place, c’est de partir, dans chaque scène d’une émotion pour arriver à une autre. Parce que ces changements rendent la scène vivante, accrochent le spectateur aux personnages, rendent votre histoire intéressante parce qu’elle joue sur plusieurs registres.

Mais pour ça, il faut un minimum apprendre sur les émotions, pourquoi pas les expérimenter aussi en faisant un peu de théâtre, apprendre à susciter et évoquer les émotions un peu « à la demande » pour parvenir et apprendre aussi à décrire les symptomes des émotions (parce qu’en scénario, on ne peut que décrire ce que l’on voit). Comme ça, quand vous serez devant votre écran, il vous sera plus facile de véhiculer de vraies émotions pour votre lecteur et plus tard pour les acteurs qui incarneront les personnages et qui, à leur tour, les transmettront au spectateur.

Publicités

Étiquettes : ,

2 Réponses to “Écrire une scène”

  1. Isabella caramelle Says:

    il pourais avoir des scene dramatic pour les gens qui on besoin dune scene dramatic il pourais y avoir des acteurs et des actrices en photo et pour leur envoyer des messages par internet pour leur demander des questions conser nant leur travail fin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :