Les objets qui parlent et l’identification

by

Blake Snyder raconte une anecdote à propos de Taco Bell qui fait parler ses sachets de sauce piquante en inscrivant au dos des petites phrases. Résultat, les clients sont contents d’y aller, ils ont un nouveau rapport à leurs sachets de sauce piquante.
J’avoue, je suis du genre très réceptif à ce genre de choses et je pense que ça marcherait sur moi aussi mais le plus intéressant de l’histoire c’est que Snyder en tire des conclusions pour les auteurs de fiction, il dit que si nous arrivons à donner ce genre de voix à nos personnages, à les rendre familiers et faire en sorte qu’ils donnent de la joie aux spectateurs, nous feront de bons films. Sans avoir à faire appel à des débauches d’explosions et de course-poursuites.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :