Torchwood

by

Série anglaise, 45′ (peut-on encore parler de 52′?), spin off du célèbre Doctor Who, passe sur NRJ12 plusieurs fois par semaine.

Cast_torch

Torchwood suit les enquêtes d’une équipe spécialisée dans la traque des extra-terrestres. Ce n’est pas X Files (l’existence des E.T. est plus qu’avérée), ce n’est pas Men In Black (ils n’ont pas des supers moyens, ils sont extra-gouvernementaux, ce n’est pas une comédie), c’est plutôt plaisant.
niveau scénaristique des enquêtes est très inégal mais ce n’est finalement pas le plus intéressant dans la série. WeavelLe Non, ce qui surprend et qui est très très agréable, c’est la caractérisation des personnages et de leurs rapports. Les sentiments ne sont pas larmoyants, ou bons, l’héroïne est loin d’être irréprochable (le fantastique moment de l’épisode « Combat »!), c’est très très très loin d’être moralisateur, d’ailleurs on le regrette parfois. Pas parce qu’on souhaiterait une leçon de vie, mais parce qu’on a parfois du mal à comprendre l’éthique des personnages.

Je n’ai pas trouvé d’infos précises sur le coût de la série, je n’ai pas vraiment cherché, mais dans la mesure où c’est britannique, et au vu des effets spéciaux, du nombre de décors et de figurants, Succube_torchwooddes quelques erreurs de jeu, etc. je pense qu’on n’est pas loin d’une économie « à la française ». Sauf qu’on ne voit pas ça dans les séries françaises, et je ne parle même pas du sujet. Si on se concentre sur les rapports au sein de l’équipe, on peut très bien les coller à une série de flics classique.
A notre décharge, on ne voit pas beaucoup ça ailleurs non plus. Un peu dans The Shield mais c’est entre équipes que ça se passe. Et c’est plutôt l’inverse: des persos qui ont l’air mauvais révèlent leurs bons côtés dans l’intimité. Torchwood fait le pari opposé.

Ne serait-ce que par curiosité, la série vaut le détour.

safetyguide_torchwood

(Un excellent article sur la série (en anglais))

Étiquettes : ,

Une Réponse to “Torchwood

  1. Filipa Says:

    Et la saison 2 est encore mieux !
    Ce qui fait le succès de Torchwood outre-manche (et pas que…) c’est son côté très adulte. Contrairement à Doctor Who, les réalisateurs et producteurs ne lésinent pas sur la violence et le sang (cf episode 6 : Contrycide) et le sexe (tout le monde flirte -et plus si affinités- avec tout le monde, et le Captain Jack se dit même « omni-sexuel)
    Ils mettent dans Torchwood ce qu’ils ne mettent pas dans Doctor Who qui est beaucoup plus familiale. Il est intéressant de savoir que l’idée de Torchwood leur est venue avant celle de Doctor Who…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :