NaNo: c’est fini

by

Voilà, en 26 jours j’ai fini un récit complet. Parti de rien, bien décidé à me laisser porter par « l’inspiration » du moment, ayant choisi de démarrer le 1er novembre en décrivant ce que je voyais par ma fenêtre, je suis allé de surprise en surprise, véritablement guidé par mes personnages (ce n’est pas une image), et j’ai atteint la fin de mon récit.

C’est ce que je craignais le plus: ne pas finir l’histoire. Les 50.000 mots ne m’ont à aucun moment fait peur, question d’habitude j’imagine. Le fait d’écrire tous les jours, ça donne une idée de ses capacités en termes de productivité.Je n’ai pas tout à fait terminé, d’ailleurs, mais je ne m’en fais pas. Il me reste à peine plus de 3.000 mots à l’heure où j’écris ces lignes et j’ai largement de quoi faire, avec les personnages et les intrigues secondaires qui ont besoin d’être étoffés. J’aurai fini dans les temps, ce n’est pas un souci.L’expérience est passionnante, elle réclame une ouverture énorme, pour pouvoir aligner la quantité, il ne faut pas se laisser guider par les a priori que l’on peut avoir sur l’histoire, il faut avoir confiance et se dire que les choses prendront sens à un moment donné. Le fait de relâcher la pression au niveau de la structure, etc. a été formidable, j’avais besoin de cette liberté. En même temps, ça m’a permis de vérifier que j’avais intégré un certain nombre de notions essentielles.

Le Nano, c’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres auteurs et de découvrir que l’écriture, même individuelle (i.e. sans co-auteur) n’a pas à être solitaire. Les longues nuits passées sur le chat en compagnie d’une collègue au rythme tout autant décalé que le mien ont été l’occasion de plus d’une séance d’émulation mutuelle, de soutien, de motivation l’un de l’autre. Écrire avec… est une expérience enrichissante, à la fois pour soi et pour l’écriture.

Le NaNo ça a aussi été pour moi l’occasion de me rappeler à quel point mon émotion je la prends dans la production, dans la création pure, pas dans le retravail pour rendre l’ensemble présentable. Ça ne fait rien, j’aime aussi le moment du polissage, même si j’y prends un plaisir infiniment moindre.

Je suis heureux d’avoir écrit ce roman. Je ne sais pas s’il sera publié un jour, ce n’est pas vraiment la question que j’ai envie de me poser. Je vais le reprendre, le faire aboutir à une forme cohérente, élaguer certaines parties, en renforcer d’autres, déplacer certaines informations, en préparer d’autres plus en amont. Je verrai pour le reste en temps et lieu et si c’est le désir de ce livre que d’être publié, il me le dira comme il m’a raconté son histoire.

C’est amusant, cette manière de percevoir le métier d’auteur, le fait que l’on ne soit qu’un canal pour les histoires, c’est quelque chose sur quoi je n’ai pas envie de vraiment débattre, parce que ça relève du rapport intime à l’histoire. Et toutes les histoires ne sont pas comme ça, seulement les meilleures. Je sais qu’il m’arrive souvent, en scénario, d’être beaucoup trop interventionniste dans mes récits, de trop décider pour les personnages. Beaucoup moins en littérature, question d’aisance. Je me sens plus libre et apte avec les formes littéraires.

En tous cas, une chose est sûre, l’an prochain, je recommence, ça a été un pied trop énorme, même si du coup tout le reste en a pâti: ma vie sociale est tombée à presque 0, mes autres projets sont passés entre parenthèse, je n’ai plus beaucoup dormi, je n’ai pas suivi les infos. Est-ce vraiment plus mal? En tous cas, ça en valait la peine!

[edit:] Et voilà, les 50.000 mots sont atteints! Le 29 novembre à 21h30.

Étiquettes :

5 Réponses to “NaNo: c’est fini”

  1. Jo Ann v. Says:

    100% d’accord… je crois…😀
    Vive Nano (on est bon soit pour être enfermés, soit pour former une secte)

  2. Val Says:

    http://www.lulu.com !

  3. Val Says:

    … le même site en .fr …, et félicitations,… parce que… vu le bavard que tu fais…, j’ai douté de toi, parfois ;-)!
    Merci pour l’exemple et beau myspace de JoAnn que j’ai visité un soir,… Oui l’émulation peut être partout, il suffit de mettre en oeuvre des capacités simples à mettre en place et basées le tout sur la confiance…, voilà, voilà… : on voit bien que tu en aies sorti « grandi »?!

  4. Snorkey Says:

    NaNo est un projet formidable. A nous tous, plus d’un milliard de mots écrits durant ce mois de Novembre !
    Un grand bravo à toi, et à bientôt🙂

    Denis

  5. Jo Ann v. Says:

    Booh!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :