Série et nuance dramatique

by

L’erreur qu’on commet le plus souvent quand on imagine une série, c’est de ne pas développer une série, justement, mais seulement un univers. Il y a quelque chose d’enivrant à jouer au démiurge, à inventer des personnages et les règles de l’environnement dans lequel ils vivent, mais un univers, ce n’est pas une série et juste y balancer des personnages, ce n’est pas suffisant.

Ce qui fait qu’un univers tout naze avec des personnages taillés à la hache peut donner lieu à une vraie série (diffusée et tout), alors qu’un univers super léché avec des personnages denses, aux motivations profondes et tout restera lettre morte au fond d’un tiroir, c’est ce que j’appellerai la nuance dramatique.
La nuance dramatique (ça pète comme nom, hein?), c’est ce petit détail du concept où vous expliquez ce que vous allez raconter et comment vous allez pouvoir raconter une infinité d’épisodes dans votre génial univers. Parce que le but d’une série, au-delà de développer des personnages sur dix ans, c’est justement de pouvoir la faire produire pendant dix ans. Et pour ça, vous avez intérêt à vous accrocher et à tenir un concept en béton. Souvent, plus c’est simple, mieux c’est, parce que quand vous aurez épuisé la quinzaine d’histoires évidentes, la dizaine d’histoires moins évidentes et les trois ou quatre idées géniales véhiculée par le concept, il faudra avoir les coudées franches pour aller puiser partout et alimenter les quelques centaines d’épisodes qui vous manqueront.

La nuance dramatique, c’est la structure de base de vos épisodes: quelle est la nature de l’incident déclencheur? à quel type de problème vont devoir faire face les personnages? Un procès? Une attaque de démons? Des vampires à Sunnydale? Un problème domestique? Plus vous serez large sur le type de problème, plus votre série à de chance de mettre en route l’imagination du producteur… et de voir le jour! Ce qui fera toute la différence, ce sera justement la qualité de votre univers et la singularité de vos personnages.

Ils ont des problèmes universels (largesse du concept) qu’ils résolvent à leur manière unique, originale, spécifique (singularité de vos personnages) dans un univers vraiment original et unique (qualité de votre univers).

Si vous devez faire l’impasse sur quelque chose, laissez un peu de backstory de côté mais pas la nuance dramatique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :