Friday Night Lights

by

Avec une couple d’années de retard, j’ai enfin regardé Friday Night Lights. Le sujet a priori n’avait rien pour me séduire: le Football Américain dans une bourgade du Texas… Et pourtant, la qualité de l’écriture, la finesse du traitement des personnages, l’évolution des personnages au cours de la saison, la finesse des situations et l’utilisation judicieuse des dialogues (et par conséquent, des silences), tout cela forme un cocktail qui fonctionne à merveille et donne l’une des meilleures séries qu’il m’ait été données de voir.

Je parlais d’exceptions récemment, de ne pas transformer les personnages dans le cadre d’une écriture sérielle. Celle-ci en fait partie. Vous noterez cependant la finesse du changement, la lenteur avec laquelle le changement est construit, certains retours en arrière des personnages, bref, la vie.

Je n’ai pas vraiment le temps d’entrer dans les détails en ce moment, mais regardez cette série, laissez-vous porter par son rythme et l’univers qu’elle déploie. Vous verrez, c’est de la grande qualité!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :