DRM et création

by

Pour ceux que la question du piratage intéresse et qui réfléchissent à des solutions, une analyse sociale sympa est en ligne sur Gamasutra.
Alors ça concerne le jeu vidéo mais bon, je pense quand même que c’est un milieu bien plus avancé que le ciné ou la télé, ancrés dans leur tradition. Le jeu vidéo est jeune et baigne dans cette culture propre au numérique de l’adaptation nécessaire et de l’innovation permanente.
Autrement dit, on ferait bien de s’en inspirer (ou de changer de média pour exercer notre métier, hein, mais vous savez lire entre les lignes).
« Analyse sociale » est un peu fort mais reste approprié. Je goûte et j’adhère particulièrement à la conclusion:

But 2D Boy’s Carmel expects that game makers will learn to live with piracy rather than fight it — as he has.

« We will see lots more free-to-play games, » he predicts, « with companies making their money through micro-transactions and such. When you tell gamers ‘take my games and don’t pay me,’ there’s no reason for them to hack what you’ve built.

All you need to do is come up with some other way to earn your money.

Trouver un autre moyen de gagner de l’argent. Microtransaction. Marc l’a soulevé: le capitalisme étouffe la création. Alors libérons-nous du capitalisme et offrons notre art au monde. La révolution est en marche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :