Envie d’écrire

by

L’envie de réécrire, de renouer avec la fougue des premiers écrits…l’avez-vous déjà ressenti?

 

A lire les « carnets » de mes étudiants, j’ai envie d’écrire à mon tour. De renouer avec mes univers de fiction, de prendre le temps de prendre le temps, celui de la construction lente d’un récit personnel, vibrant. Je ressors des envies passées (brouillons, débuts multiples, personnages, structures avortées), je me penche sur la possibilité d’un synopsis de roman. Personnages, structure. Mais j’ai envie d’une écriture plus lâche, sans filet. Je ne sais pas si j’en suis encore capable. D’écrire en me laissant simplement guider par des personnages.
Le scénario m’a changé. Je ne verrai plus jamais un récit de la même manière. Je suis passé de l’autre côté du rideau, là où les mécanismes sont révélés, où la magie est éventée. J’éprouve à la fois la nostalgie d’une époque plus naïve et la satisfaction d’être de ceux qui maîtrisent les tours et le boniment qui les habillent.
L’auteur de fiction et le prestidigitateur ont tant en commun: détourner l’attention, la fixer sur un artifice, pour mieux masquer le processus maîtrisé à l’oeuvre dans l’illusion.
J’ai envie de mûrir un projet de fiction mais c’est tellement vertigineux. Il y a tellement longtemps que je n’ai plus procédé sans filet!
Le nano de 2007 semble loin. Quatre ans. Mon dernier flirt avec la littérature si je ne compte pas les quelques nouvelles esquissées ici et là.
Aujourd’hui, au contact d’autres créatifs (dessinateurs de BD et illustrateurs, principalement), je retrouve le goût du rêve littéraire. Ne pas se perdre de vue. Garder en tête qui je suis et ce qui m’anime. M’abstraire du monde si nécessaire, et digérer le réel pour mieux fabriquer la fiction.
La difficulté principale, je crois, c’est que ma transformation n’est pas pleinement achevée et que je suis à la croisée des chemins. Je ne sais plus ce que je veux raconter. Les thèmes qui avaient du sens pour moi avant me sont de plus en plus étrangers. En tous cas, ils ne font plus résonner en moi autant d’échos qu’auparavant.

Peut-être devrais-je m’accorder une pause de quelques mois encore. Juste histoire de digérer complètement le changement. Histoire de laisser jaillir de nouveaux sujets d’écriture.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :