Pourquoi voulez-vous devenir scénariste ?

by

(c) Sergey Peterman / Shutterstock.com

D’où vient votre rêve de devenir scénariste ?

Est-ce que vous voulez vraiment être humilié par les producteurs et les diffuseurs, voir votre travail être piétiné jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un amas pulpeux dans lequel vous ne vous reconnaissez pas, être dans le même élan vous aussi piétiné, froissé, brisé jusqu’à ne plus savoir ce que vous vouliez écrire au départ, jusqu’à perdre l’élan de vie qui vous a poussé au départ à vous engager sur cette voie ?

Voulez-vous vraiment voir sur les écrans la trahison commise par des réalisateurs qui pensent valoir mieux que vous parce que eux au moins ils sont derrière la caméra, parce qu’ils se sentent investis d’une mission quasi divine, anoblis par Godart et consorts, affranchis des notions de respect et d’humilité qui prévalent dans toute oeuvre collective ?

Voulez-vous écrire sur commande pour gagner votre pain quotidien ?

Probablement pas.

Si vous êtes un peu masochiste, comme moi, vous trouverez du plaisir à lutter pour maintenir votre présence, votre identité dans les textes maltraités par les producteurs, vous vous enorgueillirez d’avoir été à l’origine du film réalisé par le réalisateur et ses équipes.

Mais à l’origine, si vous revenez au point de départ de toute cette histoire, votre motivation n’avait rien à voir avec ça.
Je suis même sûr que votre motivation n’a pas grand chose à voir avec le fait d’écrire.

Oui, écrire c’est cool mais comme n’importe quoi quand ça devient votre boulot, ça devient chiant. Il y a des moments où vous préféreriez être ailleurs à faire autre chose, comme déplacer des chiffres dans des tableaux ou tracer des lignes sur un plan. Parce qu’en écriture il n’y a pas grand chose de machinal, il n’y a pas vraiment de phase de travail pendant laquelle vous pouvez juste laisser vagabonder votre esprit en faisant autre chose. Quand vous laissez vagabonder votre esprit c’est pour trouver des idées, définir des interactions entre des personnages, etc.

Si vous cherchez bien, votre motivation de départ c’est l’idée d’un mode de vie, non ?
Vous vous dites: scénariste c’est super, on passe son temps à écrire, à regarder des films, à rencontrer des producteurs, des acteurs, des réalisateurs.
Et c’est vrai. C’est exactement ce que vous allez faire, même si vous allez passer la moitié de votre temps à écrire, deux tiers du reste à regarder des films et le reste à rencontrer des gens. En gros.

Êtes-vous sûr que scénariste est le meilleur moyen d’atteindre le mode de vie dont vous rêvez ?
Prenez le temps de visualiser cette vie que vous convoitez. Identifiez ce qui compte vraiment dans votre vision. Est-ce le fait de travailler chez vous (ou sur la plage, même si c’est surfait de travailler sur la plage, le soleil empêche de voir l’écran et les grains de sable se glissent partout) ? Est-ce le fait d’écrire ce que vous voulez ? Est-ce le fait de rencontrer des stars ?

Parce que dans ces trois cas, il y a de bien meilleures options que scénariste.

Mais si vous voulez écrire un texte qui servira de fondation à une oeuvre collective, accepter que vous n’êtes pas un Auteur mais un artisan de l’écriture, que vous devez faire rentrer vos idées narratives dans le cadre restrictif d’un budget, d’une ligne éditoriale et d’un format (en ordre décroissant d’importance), que vous ne serez jamais sur le devant de la scène, que vous ne rencontrerez probablement jamais Marion Cotillard, et que les gens se détourneront rapidement de vous dans les soirées quand ils comprendront que vous n’êtes pas, mais alors pas du tout « hype », alors continuez, devenez scénariste.
Le fait de travailler de chez vous et de faire partie de la « grande famille » de l’audiovisuel ne sera qu’un bonus que vous pourrez apprécier à sa juste valeur.

Une Réponse to “Pourquoi voulez-vous devenir scénariste ?”

  1. Anima Says:

    S’il est une histoire ou un projet qui nous tient à coeur, je pense que la meilleure manière de le réaliser et d’en être le réalisateur. J’aimerai effectivement passer par la case «Scénariste», mais il s’agira alors de travailler pour gagner un salaire, et non de satisfaire une ambition comblée de gloire. Il ne nous est pas interdit de constituer notre propre équipe d’ailleurs, et Marion Cotillard, qu’elle aille au diable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :