Comment écrire des histoires, Elisabeth Vonarburg

Vonarburg_cover

Élisabeth Vonarburg est une prolifique auteure de SF et de Fantasy. Québécoise d’adoption, elle occupe dans mon coeur et dans mon expérience d’auteur une place toute particulière.

Son livre sur l’écriture, contrairement à ceux de beaucoup d’auteurs en manque d’inspiration, est un véritable manuel. Les digressions en sont presque absentes et quand il y en a, elles sont toujours pertinentes et apportent quelque chose au propos du livre.
Adressé aux jeunes auteurs, aux participants et animateurs d’ateliers d’écriture, aux étudiants, ce livre fait partie de mes quelques guides de référence constants.
Découpé en deux parties, la première sur les structures narratives (et comment en tirer partie et la seconde sur les problèmes narratifs (et comment les résoudre), ce manuel, plutôt destiné aux auteurs littéraires, intéressera aussi les scénaristes pour son approche de la narration.
Alors que la plus grande majorité de manuels de dramaturgie exposent la structure de base avec plus ou moins de détails, Elisabeth Vonarburg, résolument pragmatique, soulève des questions récurrentes et y apporte des réponses.
A partir de son expérience des ateliers d’écriture, E. Vonarburg propose des jeux, à pratiquer seul ou en groupe, qui visent à débloquer l’écriture, à lancer la machine mais aussi à explorer notre rapport à l’écriture, à voir où celle-ci peut nous amener, à découvrir les rapports qu’elle entretient avec le corps. Généreusement, l’auteure nous livre le texte d’une nouvelle accompagné des notes qui ont conduit à son écriture, pour que l’on voit ce qu’est le travail à partir d’une idée, comme le fait Stephen King pour le premier jet.

Le livre est amusant à bien des égards, il est remarquablement bien conçu (comme c’est pratique d’avoir un index à la fin d’un manuel!), agréable à lire, complet, riche, dense. Vous pouvez l’acheter les yeux fermés, c’est une valeur sure!

Une Réponse to “Comment écrire des histoires, Elisabeth Vonarburg”

  1. Jean-Christophe Heckers Says:

    Et je parie que naturellement, comme pour le reste de ses ouvrages, on ne trouvera pas celui-ci en France… Je n’ai jamais pu avoir entre les mains qu’un recueil de nouvelles épuisé: Janus. Volume que je garde presque au coffre. C’est une miette dans une vaste production que je rêve toujours de découvrir.

    Mais qu’importe, même avec seulement ces quelques textes, Mme Vonarburg est devenue une de mes références incontournables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :