The Coffee Break Screenwriter, Pilar Alessandra

Aspirant Scénariste, Si Vous Pensez que Vous N’Avez pas Le Temps d’Écrire Un Scénario, Arrêtez Tout Ce que Vous Faites et Lisez ce Livre Maintenant.

Une chronique enthousiaste (et c’est rare!),
par Anaël Verdier (yeah, baby!)

Dans The Coffee Break Screenwriter (le scénariste de la pause café), Pilar Alessandra mène un combat qui m’est cher. Elle dénonce et démonte l’excuse la plus répandue parmi les aspirants auteurs: le soi-disant manque de temps.

Si je recevais un euro à chaque fois que quelqu’un me dit « je voudrais écrire un scénario/livre mais je n’ai pas le temps », je pourrais prendre ma retraite et siroter des Mai-Tai sur une plage de Malaisie. Pourtant, rien n’est plus faux. On croit souvent – je ne sais pas pourquoi – qu’il faut du temps pour écrire un scénario… ou plutôt, beaucoup de temps d’un seul coup.

Comme s’il suffisait de s’assoir pendant une semaine sans discontinuer devant sa machine à écrire (c’est pour l’ambiance) pour qu’à la fin, un scénario naisse.

Vous avez à peu près autant de chances de terminer une histoire digne de ce nom en vous y prenant comme ça que de faire de la purée en serrant très fort une pomme de terre crue dans votre poing.

Mais si vous vous installez de manière régulière pour écrire. Si chaque jour pendant six mois vous vous installez à votre table de travail et vous avancez sur votre histoire, là vous terminerez. La bonne nouvelle, c’est qu’avec cette habitude, il vous suffit d’une heure par jour pour terminer à peu près n’importe quoi.

Pilar Alessandra reprend cette idée que je martèle jour et nuit à mes étudiants, et la simplifie encore plus. Elle dit: écoutez les gars, si vous regardez bien votre journée, elle est pleine de trous où vous ne faites rien. Vous prenez des pauses pour boire un café, vous attendez dans les embouteillages, vous vous faites trimballer dans les transports, et tout ce temps perdu, vous pourriez l’utiliser pour écrire votre scénario. Il vous suffit de tranches de dix minutes pour faire les exercices que je vous donne et vous irez au bout de votre histoire avant même de vous en rendre compte! Alors arrêtez de dire que vous n’avez pas le temps, c’est juste la plus minable excuse que j’aie jamais entendue pour justifier de ne pas écrire un film.

(bon, c’est peut-être moi qui ai ajouté cette dernière partie sur l’excuse minable, tout ça).

C’est pas vraiment révolutionnaire, j’avais piqué l’idée à Viki King quand j’ai animé mon tout premier atelier d’écriture, en 2007, mais Pilar Alessandra va plus loin que Viki. Pour rappel, dans Comment Écrire un Film en 21 Jours, Viki King développe une méthode où elle accompagne l’aspirant scénariste dans l’écriture de son premier jet en trois semaines. Elle utilise plusieurs exercices, notamment des séances d’écriture automatique de 8 Minutes pendant lesquels le scénariste caractérise ses personnages et développe son intrigue.

C’est une excellente méthode et son livre reste mon manuel préféré, celui que je relis le plus souvent.

Pilar Alessandra prend une voie un peu différente, plus moderne (le livre de Viki date de 1993, celui de Pilar est sorti en 2010). Elle oublie l’écriture du coeur et toutes les notions un peu new age qu’on retrouve dans plusieurs manuels des années 90. Elle alterne entre exercices pratiques, pragmatiques, très techniques, et notions théoriques simplifiées à l’extrême. Son bouquin développe sa théorie scénaristique de manière très didactique et accompagne le scénariste de la sélection de son idée de départ à la vente de son script là où Viki King s’arrêtait à l’écriture du premier jet.

Vous définirez les failles de votre protagoniste, vous structurerez votre histoire grâce à des exercices de dix minutes qui vous aideront à comprendre pourquoi vous devez découper votre récit en huit parties et ce qu’elles doivent contenir. Vous développerez vos personnages en profondeur, vous explorerez vos intentions, vous construirez vos scènes de manière à les charger d’émotions et d’intentions, vous travaillerez vos dialogues et vos transitions.

Bref, vous créerez un scénario professionnel.

Dix minutes par dix minutes.

C’est bien simple, ce manuel a détrôné tous les autres dans ma boîte à outils personnelle. J’ai encore une affection toute particulière pour le Viki King, qui a été le premier manuel à me rappeler qu’un scénario ce n’est pas que de la technique mais je ne suis pas sûr que cette affection suffira à lui faire garder la première place dans mon top personnel.

Le mieux, c’est que vous vous fassiez votre propre idée. Vous ne le regretterez pas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :